Pourquoi consulter ?

L'accompagnement individuel peut être motivé par des raisons très diverses. Vécus difficiles, relations en souffrances, symptômes persistants. Cette démarche, pour certains, n'est pas facile à amorcer, il est donc possible de démarrer quelques séances d'essai, qui n'engagent pas pour la suite.

L'ATD, l'approche que j'ai choisie, permet, en plus des problématiques psychiques classiques, d'aborder tranquillement les questions existentielles et philosophiques, afin que chacun se retrouve au plus près de ses convictions et valeurs.

La clinique du nourrisson se pratique avec les parents, ou un des parents. Elle permet d'aider ceux-ci à accueillir cette nouvelle vie, ainsi que tout ce que convoque cette période très particulière de la vie, les problématiques d'attachement, le corps à corps, l'accueil de la Vie etc. 

L'accompagnement des enfants peut se dérouler en séances individuelles ou en travail familial, ou encore une alternance des deux. L'enfant, à l'aide de media symboliques (dessin, saynettes avec des petits personnages, pâte à modeler, kaplas...) "parle" sans forcément pouvoir mettre des mots sur ce qu'il vit. Ce langage analogique lui pemet de revisiter son histoire et son positionnement dans la vie, afin éventuellement d'être dégagé de points de blocages dans sa croissance psychique.

L'adolescence est une période de construction de soi où les problématiques plus anciennes peuvent resurgir. La clinique de l'adolescent vise à offrir au jeune un espace personnalisé où il pourra se dire, tester de nouvelles modalités relationnelles, comprendre un peu mieux avec quelles interrogations il se retrouve empêtré. Ici aussi, le travail familial peut compléter le suivi individuel.

La thérapie de couple

Elle peut intervenir à tout moment de la vie du couple : au début, lorsque les ajustements se font un peu chaotiques, lors d'un changement majeur (naissance, maladie, déménagement...) ou tout simplement lorsque l'usure amène l'un ou l'autre à remettre en question la relation.

Il s'agit d'aider le couple à aménager trois espaces, ainsi que le propose Serge Hefez (dans "La Danse du Couple") : l'espace personnel de chacun, et le "pot commun", fait de contenus explicites et implicites.

La thérapie familiale

Ici tout ou partie de la famille est invitée au cabinet. Il ne s'agit pas de stigmatiser l'un des membres comme ayant un symptôme gênant, mais de repenser le système familial dans un travail commun auquel tous participent. Certains comportements, portés exclusivement par un des membres, peuvent s'avérer porteur de message ou d'un espoir de changement pour la famille entière.

Les thèmes les plus divers peuvent être travaillés : relations dans la fratrie, recomposition familiale, séparation des parents, gestion de l'espace et du temps, utilisation des écrans, etc.

La thérapie familiale n'est pas encore très courante en France, dans d'autres pays, elle fait presque partie de l'hygiène de vie très ordinaire ! La place du thérapeute, comme tiers et en même temps allié de la famille, lui permet d'apporter un regard bienveillant sans prendre parti pour l'un ou l'autre.